/*

Prévention des problèmes cardio-vasculaires: intérêt des vitamines

Vous êtes ici : Accueil » ArticlesPrévention des problèmes cardio-vasculaires: intérêt des vitamines

[tab:ARTICLE]

La vitamine C

C’est un anti-oxydant puissant qui est essentiel pour la croissance et la régénération tissulaire. Elle peut manquer lorsque l’organisme est sou¬mis à un stress important, d’où l’importance d’un apport supplémentaire en période de stress prolongé. De nombreuses études ont montré qu’un faible taux sanguin de vitamine C peut précéder ou être contem¬porain d’un accident cardiaque. A l’inverse, si on donne de la vitamine C avant une intervention cardiaque (pontage coronaire) ou juste après un infarctus du myocarde, on constate une meilleure récupération cardiaque avec une moindre fréquence de troubles du rythme cardiaque. Cer¬taines études scientifiques évoquent même un rôle protecteur pour éviter une récidive d’accident cardiaque après une angioplastie par ballonnet et pose de stent.

La vitamine C est importante dans le cadre du traitement de l’hyper¬tension artérielle, car de fortes doses semblent diminuer les chiffres de tension artérielle de patients hypertendus. Cette dernière étude réalisée en double aveugle avec placebo durant quatre semaines, sur 39 hypertendus modérés, a montré qu’une simple dose de 500 mg de vitamine C par jour durant un mois permet de réduire significativement les chiffres de tension artérielle par rapport au groupe contrôle.

D’autres auteurs ont également réalisé une étude similaire sur six mois, randomi¬sée, en double-aveugle avec placebo, sur 40 patients normo-tendus ou modérément hypertendus, en leur donnant la même dose. On ne retrouva qu’une faible diminution de la pression systolique, mais pas diastolique. Par contre, plus la tension artérielle initiale du patient était élevée, plus on obtenait de diminution des chiffres de tension grâce à la vitamine C.

De plus, on sait que beaucoup de patients cardiaques, surtout s’ils sont hypertendus, de sexe masculin, fumeurs, diabétiques et quelques fem¬mes sous contraceptifs oraux, ont de faibles taux sanguins de vitami¬ne C. D’où l’intérêt d’augmenter chez eux l’apport journalier, souvent en combinaison avec d’autres anti-oxydants comme les vitamines A et E ou le sélénium. La vitamine C améliore le fonctionnement endothélial chez les patients hypertendus et augmente la dilatation artérielle chez les pa¬tients coronariens, qu’elle soit prise per os ou par voie veineuse.

Le seul risque d’une supplémentation trop importante et inappropriée en vitamine C serait d’augmenter le taux de fer dans le sang chez les patients atteints de la maladie dénommée hémochromatose (où le taux de fer sérique est déjà trop important).

Les apports journaliers minimaux recommandés sont de 60 mg par jour, mais insuffisants dans le cadre d’une action sur l’hypertension artériel¬le.
La dose quotidienne la plus appropriée dans ce cas serait entre 1000 et 2000 mg par jour, car la vitamine C n’est pas stockée par l’organisme.

La vitamine A ou le bêta-carotène

La vitamine A est essentielle pour la croissance osseuse, la peau et les cheveux, l’acuité visuelle et la prévention des cataractes. On la trouve surtout dans l’huile de poisson et les produits laitiers. Elle est lipo-soluble et stockée, comme les vitamines D, E, et K dans les réserves grais¬seuses. À trop fortes doses, elle peut être dangereuse pour le foie et le cerveau, pouvant même favoriser le risque de fractures de hanche.
L’apport journalier minimal recommandé est de 800ug par jour.
Son précurseur, le bêta-carotène, comporte moins de risques de surdo¬sage. Des taux sanguins élevés permettraient de diminuer les risques de survenue de cancers de la prostate et de maladies cardiaques. Lorsqu’elle est associée à d’autres caroténoïdes comme le lycopène, la zéaxanthine et la lutéine, elle serait efficace pour prévenir la dégénéres¬cence maculaire au niveau de la rétine.
Cependant, en cas de surdosage, elle a été accusée d’augmenter le risque de survenue de cancers pulmonaires chez les fumeurs et les travailleurs atteints d’asbestose. Il est donc prudent de ne pas la prescrire à des fu¬meurs.
La dose quotidienne la plus appropriée serait de 5000 Unités Internatio¬nales (UI) par jour de vitamine A et de la même dose de bêta-carotène.

La vitamine E

Elle est reconnue depuis longtemps comme une vitamine cardioprotectri¬ce. Mais elle serait aussi efficace dans l’hypertension artérielle, selon les études chez l’animal comme chez l’homme, mais avec un faible effet, car elle améliorerait l’endothélium vasculaire, avec une action anti-oxydante, anticoagulante et vasodilatatrice. De plus, les patients hypertendus ont des taux plus faibles de vitamine E dans le sang et au niveau tissulaire. Selon une étude multicentrique récente, les résultats statistiques d’une supplémentation en vitamine E montreraient qu’elle serait utile à tout patient avec des antécédents cardiaques.
Chez des patients sains, elle jouerait un rôle préventif, qui n’est pas en¬core démontré.
En cas de surdosage, elle peut diminuer l’action de la vitamine K, avec un effet anticoagulant qui peut être dangereux si le patient est sous trai¬tement anticoagulant.
L’apport journalier minimal recommandé est de 30 UI, mais une dose quotidienne de 400 à 800 UI est préférable, sous ses différentes formes associées, pour avoir un effet anti-oxydant et vasodilatateur.

La vitamine D

C’est une vitamine lipo-soluble qui existe sous plusieurs formes, la forme active chez l’homme étant la Vitamine D3 (cholecalciférol).
Des études ont montré que lorsqu’il y a un déficit en vitamine D, on observe une augmentation de la tension artérielle et des LDL (mauvais cholestérol). A l’inverse, la vitamine D a des effets positifs sur l’hyper¬tension artérielle, peut-être du fait de son action sur le calcium. Ainsi, le fait de donner 800 UI de Vitamine D et 1200 mg de calcium par jour à des femmes âgées, hypertendues et avec de faibles taux sanguins de vita¬mine D, permit d’observer une réduction significative de leurs chiffres de pression artérielle systolique.
Elle est nécessaire à la santé des os et des muscles, car elle aide l’orga¬nisme à absorber et à utiliser le calcium et le phosphore.
L’apport journalier minimal recommandé est de 200 UI jusqu’à 50 ans, puis de 400 UI de 50 à 70 ans, enfin de 600 UI au-dessus de 70 ans.

La vitamine B6 : pyridoxine

Des études ont montré que de faibles taux sanguins de vitamine B6 étaient associés avec de l’hypertension, et que si l’on supplémentait des animaux ou des hommes avec cette vitamine on pouvait observer une réduction des chiffres de pression artérielle. Son action ressem¬ble à celle des médicaments antihypertenseurs diurétiques et inhibiteurs calciques.
Elle agit en aidant l’organisme à tirer de l’énergie des protéines, des glu¬cides et des lipides.
Surtout, elle diminue les taux d’homocystéine, en la transformant en méthionine, ce qui est essentiel, car on pense que l’homocystéine est l’un des facteurs favorisant l’inflammation des parois vasculaires menant à l’athérosclérose. Elle est aussi utile dans le fonctionnement cérébral et dans la synthèse d’anticorps.
L’apport journalier minimal recommandé est de 2 mg par jour, mais une dose de 100 mg par jour est préférable en cas d’hypertension arté¬rielle.

[tab:VIDEOS]

Vidéo : Prévention des problèmes cardio-vasculaires: intérêt des vitamines

Vidéo démonstrative pour tout savoir sur : Prévention des problèmes cardio-vasculaires: intérêt des vitamines

http://www.youtube.com/watch?v=GqoZhDbfWrI [tab:END]

Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

-->